Messages  |   English version  |  


? | Page d'accueil | Simulateurs | Simulateurs payants | Autres

Site de Grebz
Page d'accueil



AUTRES SIMULATEURS PAYANTS

     
Je présente ici quelques autres simulateurs d'ampli payants, mais brièvement parce que je ne les possède pas (ou plus) et je ne peux donc pas vraiment les tester. Toutefois, il me semble important de mentionner leur existence pour ceux qui seraient intéressés par ces produits.

Sur cette page

Guitar Rig - Revalver - Vandal - Softube - Studio Devil

Haut de page

NATIVE INSTRUMENTS GUITAR RIG (site web)

Guitar Rig est un bon produit, mais il émule tellement de choses et il est si riche qu'on s'y perd un peu. On a envie de tout essayer, de mélanger effets, amplis, micros et au final, on passe plus de temps à bidouiller qu'à jouer. De plus, le choix est tel qu'on peut se demander ce qu'il en est vraiment de la fidélité aux modèles d'origine. Le résultat obtenu peut malgré tout être excellent et Guitar Rig est un produit riche et très complet, mais les puristes ont tendance à préférer des logiciels moins riches mais plus pointus dans la fidélité sonore.

Native Instruments Guitar Rig

Haut de page

PEAVEY REVALVER (site web)

Les amplis Peavey sont bien évidemment mis à l'honneur dans ce logiciel de Peavey, et les amplis de la marque sont cités par leur vrai nom : 6505, 6505+, Classic 30, JSX, Triple XXX, Valveking. Mais on trouve également d'autres amplis dont le nom évoque des modèles connus de Marshall (dont le JCM 900) ou Vox entre autres... La qualité générale du produit est excellente, avec un grand choix de pédales, d'effets et d'outils (dont un tuner et un analyseur de fréquences).

Peavey Revalver MKIII

Haut de page

MAGIX VANDAL (site web)

Bien moins connu que Guitar Rig ou Amplitube et pourtant très bon, à découvrir !

Magix Vandal

Haut de page

SOFTUBE (site web)

Softube Metal Amp Room - Softube Vintage Amp Room - Softube Bass Amp Room

METAL AMP ROOM 

Il ne propose que deux amplis, mais leur qualité est appréciée et reconnue des fans de Metal, avec raison !

Softube Metal Amp Room - Amp 1

Lecteur Flash


Softube Metal Amp Room, ampli 1 - Fichier mp3


Softube Metal Amp Room - Amp 2

Lecteur Flash


Softube Metal Amp Room, ampli 2 - Fichier mp3
VINTAGE AMP ROOM (site web)

Trois amplis sont simulés : Marshall JCM 800, Fender Twin et Vox AC30.

Softube Vintage Amp Room - Marshall JCM 800
Marshall JCM 800

Lecteur Flash


Marshall JCM 800 - Fichier mp3


Softube Vintage Amp Room - Fender Twin
Fender Twin

Lecteur Flash


Fender Twin - Fichier mp3


Softube Vintage Amp Room - Vox AC30
Vox AC30

Lecteur Flash


Vox AC30 - Fichier mp3
BASS AMP ROOM (site web)

Ce simulateur pour basse propose une seule tête d'ampli et trois baffles. Le premier baffle est un 8x12, le second un 4x12 et le dernier un petit 1x12. Il est possible d'activer ou de désactiver la tête ou le baffle, afin de pouvoir obtenir des sonorités différentes et utiliser si on le souhaite un simulateur de baffle externe.

Softube Bass Amp Room - Baffle 8x12

Lecteur Flash


Baffle 8x12 - Fichier mp3


Softube Bass Amp Room - Baffle 4x12

Lecteur Flash


Baffle 8x12 - Fichier mp3


Softube Bass Amp Room - Baffle 1x12

Lecteur Flash


Baffle 8x12 - Fichier mp3
Haut de page

STUDIO DEVIL (site web)

Une marque qui propose depuis longtemps un simulateur d'ampli gratuit appelé British Valve Custom, mais qui commercialise un certain nombre d'autres plugins payants : simulations d'ampli pour basse et guitare, ainsi qu'un préampli à lampe.

Studio Devil Virtual Guitar Amp II

Haut de page

RÉGLAGES DES DÉMOS

Divers

Indications - Positionnement des micros

Simulateurs d'amplis guitare

ACDC, Chic, Depeche Mode, Led Zeppelin, Metallica, Niagara, Nirvana, Oasis, Pink Floyd, Simon's Blues, Simon's Metal, The Animals, The Doobie Brothers, The White Stripes

Indications

Toutes les parties guitares ont été jouées par Simon Chenu (guitariste, pianiste, batteur, chanteur, prof de guitare) sur trois guitares différentes :
- Une guitare de type Les Paul, de marque SR Guitars, équipée de 3 micros : un micro chevalet Humbucker moderne, un micro central de type P90 vintage, un micro manche Humbucker vintage
- Une guitare Fender Stratocaster American Deluxe avec ses micros d'origine,
- Une guitare Fender Telecaster American Deluxe avec deux micros Humbucker customisés : Le micro chevalet est un Lollar Regal et le micro manche est un Fender Wide Range. Simon a utilisé le Lollar pour les démos en son disto, et le Fender pour les démos en son clair.

Dans chaque test de simulateur :
- Chaque démo a été enregistrée avec les trois guitares citées ci-dessus,
- Chaque démo comporte deux guitares, jouées séparément (pas de copier-coller), et placées à gauche et à droite du champ stéréo.
- Pour chaque démo, deux impulsions différentes (micros différents) sont utilisées avec chaque guitare.
- Aucune pédale de disto n'est utilisée, ce qui permet de constater que certains simulateurs ne sont pas capables de produire la distorsion nécessaire à certains styles.

Idéalement, il faudrait utiliser des impulsions différentes pour chaque simulateur d'ampli testé, de façon à trouver le micro et le positionnement de micro qui correspond le mieux à chaque test, comme on le fait dans le cas d'un véritable enregistrement avec de vrais amplis et de vrais micros. Malheureusement, cela me prendrait un temps considérable, vu le nombre de simulateurs que je présente sur mon site.

Toutes les impulsions utilisées pour ces tests sont de marque Redwirez. Aucune égalisation n'a été faite, j'ai juste appliqué une petite compression sur certaines guitares, ainsi qu'une légère réverb pour éviter que le son sonne trop sec.

Ces tests permettent notamment de constater à quel point l'influence de l'impulsion est déterminante. À vue de nez, je dirais que le son obtenu vient pour 20% de la guitare utilisée, 35% pour la tête d'ampli et 45% pour l'impulsion. Évidemment, ces pourcentages vont varier en fontion des réglages des micros de la guitare et des réglages de la tête d'ampli, le fait d'avoir un son clair ou une disto extrême va influer aussi sur l'importance relative de ces éléments.

Positionnement des micros

Positionnement des micros    Positionnement des micros
(images copyright Redwirez)

Plus un micro est près du centre du baffle, moins l'effet de proximité est présent, et donc moins il capte de basses.
Plus un micro est proche du baffle, plus le son gagne en précision. En éloignant le micro, on évite que le son soit trop "dur".

"Back in black" d'après ACDC

Un bon vieux son Hard Rock du début des années 80 pour ce célèbre riff d'ACDC.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Neumann U67 en position Cap Edge à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Neumann U87 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Royer R-121 en position Cap à 3 pouces (7,6 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Le Freak" d'après Chic

D'après ce que j'ai pu lire, Nile Rogers, le guitariste de Chic n'utilise pas d'ampli, mais il branche directement sa guitare (une stratocaster surnommée "The Hit Maker") sur le préampli de la console en studio. Comme l'objectif est ici de tester des simulations d'ampli, il n'est évidemment pas question de faire pareil. Pour aider à retrouver ce son très clair et chargé en aigus, j'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Dual Showman (HP : JBL D130) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Dual Showman (HP : JBL D130) repris par micro Neumann U47 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall '68 Basketweave (HP : Celestion G12H30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall '68 Basketweave (HP : Celestion G12H30) repris par micro Neumann U47 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Personal Jesus" d'après Depeche Mode

Ce riff a été joué à l'origine sur une guitare Gretsch, dans une tête d'ampli Rivera Venus 5 et un baffle 2x12 Rivera équipé de hauts-parleurs Celestion G12T-75. Je ne sais pas comment a été réalisé l'enregistrement original, mais en concert, le son est capté par un micro Shure SM57 et un micro Shure KSM32, tous deux placés contre la grille. Je ne possède pas d'impulsion de KSM32, mais d'après les diagrammes de réponse qu'on peut trouver, la courbe de réponse la plus proche du KSM32 parmi les impulsions dont je dispose, semble être celle du micro Earthworks TC30. Je n'ai pas non plus d'impulsion de cab Rivera, mais j'ai des impulsions de cabs Marshall et Bogner équipés des mêmes hauts-parleurs G12T-75. Je me suis donc servi de ces impulsions :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Bogner Uberkab (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Bogner Uberkab (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Earthworks TC30 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Earthworks TC30 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Solo de "Stairway to Heaven" d'après Led Zeppelin

Sans doute l'un des solos les plus connus, entendu maintes et maintes fois, un véritable standard qui a sa place dans ces tests. Il a été joué par Jimmy Page sur une Fender Telecaster et d'après ce que j'ai pu trouver, l'ampli utilisé serait de marque Supro.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Supro Thunderbolt (HP : Jensen 15") repris par micro Sennheiser MD409 en position Cone à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 10% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Supro Thunderbolt (HP : Jensen 15") repris par micro Neumann U87 en position Cone contre la grille. Position stéréo : 10% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Enter sandman" d'après Metallica

Un autre son Metal d'après un extrait d'un morceau bien connu du groupe Metallica. Ici, je laisse les graves en position centrale, je creuse pas mal les mediums et je pousse un peu les aigus. La saturation est également poussée assez fort, mais ça dépend bien sûr des simulateurs testés.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Sennheiser MD421N en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Roland Jazz Chorus 120 (HP : Roland 12) repris par micro Royer R-121 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Roland Jazz Chorus 120 (HP : Roland 12) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"J'ai vu" d'après Niagara

Superbe riff en mi mineur dans ce morceau Blues Rock de Daniel Chenevez, le guitariste du groupe Niagara. Le morceau original est joué sur des amplis Marshall sur une guitare LesPaul, doublée d'une Stratocaster, mais je ne sais pas précisément quels amplis, pédales ou réglages ont été employés. Pour essayer de m'approcher du son d'origine, j'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : JBL K120) repris par micro Shure SM7 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : JBL K120) repris par micro Neumann M8 en position Cap à 6 pouces (15 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Smells like teen spirit" d'après Nirvana

Ce célèbre morceau commence par une guitare crunch et enchaîne avec une grosse saturation. Le morceau original est joué par Kurt Cobain sur une guitare Mustang de Fender pour gaucher. Les informations concernant l'ampli et le cab utilisé pour l'enregistrement sont contradictoires, mais il utilisait apparemment fréquemment des cabs Marshall 1960A. Voici les impulsions que j'ai utilisées :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 30% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge Off Axis à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 90% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Royer R121 en position Cap Edge à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 30% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro AKG C414 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 90% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Wonderwall" d'après Oasis

L'une des chansons emblématiques du groupe Oasis et sans doute l'une des plus reprises par les guitaristes de feux de camp. La version originale est jouée à la guitare acoustique et le fait de la proposer ici pour des tests de simulateurs d'ampli dédiés à la guitare électrique est un peu étrange, mais cela permet de tester la capacité des simulateurs à offrir un son clean et si possible chaleureux, comme peut l'être une guitare acoustique.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 6 pouces (15 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 (HP : Silvers) repris par micro Electrovoice RE20 en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 (HP : Silvers) repris par micro Neumann U47 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Solo de "Time" d'après Pink Floyd

L'objectif ici est de reproduire le magnifique solo de guitare de David Gilmour et de voir ce que les simulateurs ont dans le ventre pour mettre le son en valeur. Le morceau original a été joué sur un ampli HiWatt et Gilmour utilise une pédale de type fuzz (FuzzFace) mais pour ces démos, je n'utilise aucune pédale. J'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

1 impulsion de baffle Hiwatt SE4123 (HP : Fane) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : centre.
1 impulsion de baffle Hiwatt SE4123 (HP : Fane) repris par micro Royer R-121 en position Cap à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : centre.

Impulsions de la marque Redwirez.

Simon's Blues

Simon Chenu a créé pour l'occasion ce court morceau de blues. Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son Blues à l'ancienne. Notez que j'ai ajouté une réverb à ressort (SpringAge de Overloud) pour coller à l'ambiance.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K5-6) repris par micro Neumann U87 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 40% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K5-6) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge Off Axis contre la grille. Position stéréo : 20% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par Neumann M8 en position Cap Edge à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : 40% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Audix i5 en position Cap Edge Off Axis à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 20% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Simon's Metal

Simon Chenu a créé pour l'occasion ce court morceau de type Metal. Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son Rock moderne.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Engl Pro 4x12 (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Engl Pro 4x12 (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge Off Axis à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Sennheiser MD421N en position Cap Edge à 3 pouces (7,5 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"House of the rising sun" d'après The Animals

Cet arpège ultra-connu a été enregistré en 1964 par le guitariste des Animals (Hilton Valentine) sur une guitare Gretsch Tenessean et un ampli Selmer Twin Selectortone 30 watts. Je ne dispose pas d'impulsions de cet ampli, j'ai donc pris un autre cabinet doué pour les sons clairs, un Fender Deluxe Reverb, ainsi qu'un Vox AC30, qui est devenu l'ampli de référence des Animals après le Selmer.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Neumann U47 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Neumann U87 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Long Train Running" d'après The Doobie Brothers

Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son cristallin.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap contre la grille. Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Seven Nation Army" d'après The White Stripes

L'objectif est de trouver ici un son assez brut, vintage, en boostant les graves et les mids et en atténuant les aigus sur l'ampli. Les impulsions choisies sont faites à partir de cabs équipés de hauts parleurs Jensen, que Jack White semble affectionner.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Twin (HP : Jensen C12N) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 75% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Twin (HP : Jensen C12N) repris par micro Neumann KM84 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 25% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Fender Tweed Bassman (HP : Jensen P10Q) repris par micro Sennheiser MD441 en position Cap Edge Off Axis à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 75% droite.
1 impulsion de baffle Fender Tweed Bassman (HP : Jensen P10Q) repris par micro Earthworks TC30 en position Cone contre la grille. Position stéréo : 25% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Haut de page


MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27



CelticBreizh
le 12/04/2010 à 09h21

Bonjour,

J'envisage l'acquisition d'une nouvelle interface audio type EDIROL FA-66 et je voulais savoir ce que vous en pensiez étant donné que vous avez déjà une EDIROL FA-101, un modèle un peu semblable mis à part le nombre important d'entrées.

Ma carte Presonus me joue des tours mais je souhaiterais rester sur une connexion en firewire. Pouvez-vous me dire si c'est un bon choix ?

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour Éric,

Les avis sur Audiofanzine sont tous très bons. Visiblement les utilisateurs sont satisfaits de leur achat. De mon côté, je suis également satisfait de ma FA-101 qui ne m'a jamais fait défaut, que j'enregistre seul chez moi en n'utilisant qu'une seule entrée, ou bien en enregistrant un groupe en live avec 8 entrées simultanées. Les préamplis de la carte ne sont pas extraordinaires, mais devraient suffire néanmoins. En cas de besoin, il sera toujours possible de leur adjoindre ultérieurement un préampli externe supplémentaire.

La connexion Firewire a l'avantage d'utiliser très peu de ressources processeur (moins qu'une connexion USB), ce qui permet de libérer ces ressources supplémentaires pour le séquenceur, d'être très stable et d'avoir une bande passante supérieure à l'USB 2.
Dans le cas de la musique, toutefois, cette dernière caractéristique n'a pas vraiment d'importance. C'est plus important dans le domaine de la vidéo.

Au niveau des défauts, la connexion Firewire nécessite l'utilisation d'une alimentation secteur lors d'une utilisation sur un portable. La prise mini-Firewire qu'on trouve sur les portables ne peut pas fournir d'alimentation électrique contrairement à l'USB. Donc, il faudra brancher l'interface sur le secteur, ce qui fait des branchements en plus. Mais pour une installation fixe, ce n'est pas trop gênant.

Les drivers de la FA-101 sont stables, ils existent en 32 et 64 bits et fonctionnent sous Windows XP, Vista et Seven. Il me semble que les drivers sont communs pour la FA-101 et la FA-66... en tout cas, les fichiers qui composent ces drivers, téléchargés sur le site d'Edirol, sont quasiment identiques à 2 ou 3 détails près. La FA-66 n'est de toute manière qu'une FA-101 allégée, elles doivent sortir du même moule !

Donc oui, je peux vous recommander cette interface audio. De toute façon, achetez-la et essayez-la, vous avez légalement une semaine pour vous rétracter auprès de votre vendeur.

Grebz



Jikoo
le 12/04/2010 à 01h42

Superbe page (simulateurs d'ampli) !
J'ai appris plein de choses. C'est vraiment très intéressant. Merci beaucoup et bonne continuation.

Jerry Coox - Musicien
(Facile à trouver sur le web !)

* * * * * * * * * * * * * * * *

Merci à vous !

Je rajoute un lien vers votre MySpace, j'ai écouté ce que vous faites, c'est vraiment très bien !

Grebz



CelticBreizh
le 24/03/2010 à 20h06

Bonjour,

Merci encore de votre précédente réponse.
Pour information, voila ce que j'ai relevé sur mon portable ACER :
Avant tout, j'ai pensé à ce portable parce qu'il est silencieux. Je ne dispose pas d'une pièce dédiée et suis en fauteuil roulant. Ce n'est pas toujours simple pour tous les branchements. Dans la MAO, je cherche juste à mettre de la musique, piste à piste, derrière mes textes. Alors maintenant mon ordinateur portable, c'est :
Modèle Aspire type 5670 / 5673 WLMi
Processeur : Intel Core Duo T2400 (1.83 GHz, 667 MHz FSB, 2MB L2 cache)
En fait, c'est un Intel Centrino Duo destiné plus particulièrement aux portables.
L'écran est un 15.4 pouces WXGA. C'est un peu petit pour y caser le séquenceur, la table de mixage, les VST et VSTi etc... ça finit par être complètement brouillon. Je sais qu'il me faut un autre écran (d'ailleurs mon portable peut l'accepter). Le séquenceur d'un côté et de l'autre, le mix et tous le reste. Ce serait plus clair. J'envisage effectivement l'achat d'un 24 ou 26 pouces.
La vidéo, c'est bien sûr de l'intégré, ATI Mobility Radeon X 1600
Le disque dur : 120 GB SATA partitionné. J'ai un disque dur externe Western Digital Caviar d'1To acheté récemment.
La mémoire : 2 Go DDR2 (support dual channel).
C'est sans doute là que ça pêche le plus, avec 2 Go et mon processeur centrino, je vais vite atteindre les limites si j'utilise beaucoup de VST ou VSTi.
Un petit plus, j'ai une prise FireWire sur laquelle je branche ma carte son externe Presonus Fire Box.
Je n'ai pas encore de préampli mais j'envisage d'en acheter un. Un petit et modeste appareil, je n'ai ni les prétentions, ni les moyens d'un studio professionnel.
J'ai repéré chez Thomann en Allemagne un ART TUBE MP à 38€. Ce sera sans doute mieux que rien vu que je n'en utilisais pas avant. Ça me fait 2 alim de 48 Volts pour mon micro statique SAMSON.
Par contre, j'utilise un EDIROL PCR - A30 et là, j'ai sans doute encore mal choisi puisqu'apparemment il serait doté d'une Audio Interface, cette interface n'était sans doute pas nécessaire puisque j'avais déjà une carte son PRESONUS ???
Ce clavier se branche en USB mais est aussi doté d'un transfo, c'est peut-être plus stable, je ne sais pas.
Les infos relevées sur ce clavier : EDIROL PCR - A30 - ROLAND, 24 Bit 96 kHz Digital Audio, USB Audio Interface, Midi Key Board Controller.
Je sais que l'on peut contrôler certaines fonctions mais j'avoue que je ne l'utilise que comme un clavier midi. Je suis loin d'en tirer le maximum.
Un ami me l'avait conseillé mais maintenant, je ne sais pas si c'est un bon choix.
Et pour finir, je suis sous XP, et j'aimerais le rester.
C'est un portable que je veux remettre à plat en formatant et en le consacrant uniquement au son et rien d'autre.
La connexion Internet (pour les mises à jour windows) sera coupée pendant le travail sous Cubase, de même qu'Avast, mon antivirus. J'espère ainsi alléger le système. Il n'y aura même pas de messagerie.

Au fait, comment fait-on pour geler des pistes ?

Je suis preneur de tous conseils. D'avance merci.

CelticBreizh



CelticBreizh
le 24/03/2010 à 01h45

Bonjour,

Un excellent site qui permet de s'y retrouver facilement dans la MAO.

Avant de trouver des séquenceurs "non limités", j'avais investi dans bon nombre de matériels, tables de mixage, racks en tous genres dont compresseur, ampli casques, microverb Alesis etc... tout en analogique bien entendu. Certaines tables de mixage étaient dotées d'une alim phantom pour mon micro statique, d'où cet achat que je regrette maintenant compte tenu des possibilités des petites cartes son externes bien suffisantes à mon goût (ma presonus gère le 48V). Quand Cubase a pu gérer correctement l'audio et pas seulement le midi, j'ai soigneusement rangé tout ce matériel. Pour un temps, j'ai continué à me servir de ma table de mixage mais, l'encombrement fait que je vais me résoudre à utiliser le mix du séquenceur mais l'écran d'un portable n'est pas extensible et cela devient vite un casse tête d'ouvrir toutes ces fenêtres à l'écran et avoir constamment la main sur la souris. Mon portable n'a que 2 Go de ram, j'espère qu'il ne plantera pas durant les enregistrements que je faisais avant sur un fixe assemblé par mes soins. Pourquoi alors ce portable ? Moins de bruit, moins d'encombrement, moins de fils. Bien que vieux de 4 ans, son processeur est un double-coeur. Je vais lui adjoindre un disque dur externe et j'espère que cela suffira pour mes compos. Si vous pouviez me donner votre avis éclairé sur mon modeste matériel, merci d'avance.

En tous cas, bravo pour les sujets abordés, ça a le mérite d'être clair alors que d'autres auraient traité cela de façon ultra technique sans que je puisse m'y retrouver.

À bientôt. Éric

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour Éric,

Tout d'abord merci de votre message sur mon site, ça fait plaisir de voir que je peux rendre service à quelqu'un. Si je fais cela, c'est parce que moi-même, j'ai pas mal galéré en me lançant dans la MAO voici quelques années et que j'ai eu du mal à m'y retrouver face à toutes ces notions déroutantes au départ. Je ne suis pas devenu un spécialiste pour autant, mais j'ai appris suffisamment pour essayer d'aider à mon tour, dans un langage que j'espère accessible au plus grand nombre, sans verser non plus dans l'abêtissement. Il faut parfois appeler un chat un chat (ou un compresseur un compresseur) pour éviter les dérives de langage qui perdent tout le monde... Bref.

En ce qui concerne votre matériel analogique, je ne sais pas s'il faut regretter de l'avoir acheté. J'imagine que financièrement, ça représente un investissement et qu'il est toujours dommage de s'apercevoir au bout de quelques temps qu'on n'a pas forcément fait le bon choix, mais malheureusement, dans les domaines "techniques" (informatique, musique, vidéo...), il sort constamment de nouveaux équipements qui supplantent les anciens et si on attend le bon moment... on ne se lance jamais ! Après, il y a l'encombrement qui peut également poser problème. Mais l'analogique a aussi des qualités : le son (évidemment, tout dépend du matériel), et la manipulation physique, plus naturelle à l'usage qu'une souris. Mais tout est question d'habitude.

Pour ce qui est de votre matériel actuel, un portable, vous avez vous-même parlé de ses limites : la taille de l'écran qui fait qu'on se sent vite à l'étroit, et le fait qu'il soit déjà un peu ancien (en termes informatiques bien entendu).
Pour l'écran, il vous est toujours possible de lui adjoindre un écran plat si vous disposez de la place suffisante, et du budget bien entendu. Un bon écran plat de bonne taille (disons 24 ou pourquoi pas, soyons fou, 26 pouces !) ajoutera beaucoup de confort pour un tarif à situer entre 200 et 300 euros selon la marque et la qualité attendue. Non négligeable, mais très confortable. Il est même possible de disposer ainsi d'un double écran, sur le portable et sur l'écran supplémentaire, à condition que la carte graphique du portable gère cette fonctionnalité, ce qui est bien souvent le cas.

Avoir un processeur dual-core est un avantage évident, tout dépend cependant du processeur en question. Certains dual-core un peu anciens ne sont pas très puissants, rien ne remplace un bon test par soi-même pour tester les limites de la machine.

J'utilise moi-même un portable de marque ASUS. Je l'ai acheté voici bientôt 3 ans, il a également un processeur dual-core à 2,5 GHz et 3 Go de mémoire. Fourni à l'origine avec Windows Vista, je l'ai remplacé récemment par Windows 7 en version 64 bits.

Voilà ce que je peux vous dire de mon expérience avec ce portable pour une utilisation musicale :
Déjà, je ne l'utilise pour la musique qu'en déplacement, puisque j'utilise normalement mon ordinateur de bureau, bien plus puissant. Ce que j'ai constaté, c'est qu'il réagit mieux lorsque j'utilise mon séquenceur Sonar en version 32 bits qu'en version 64 bits. j'ai installé les 2 versions et cette dernière est plus lourde semble-t-il. C'est en tout cas mon ressenti.
Hormis cela, aucun souci pour enregistrer. J'ai déjà enregistré plusieurs fois des concerts live, avec parfois jusqu'à 8 pistes simultanément, pour un enregistrement sans interruption pendant un peu moins de 3 heures. Ni le disque dur, ni le processeur (très peu sollicité par l'enregistrement) n'ont montré de signes de faiblesse. Le disque dur est pourtant un simple disque à 5400 tours par minute, donc pas franchement un foudre de guerre.
J'ai également enregistré une pièce de théâtre amateur en branchant simultanément une carte son USB et un caméscope FireWire et donc en enregistrant 2 pistes audio sur sonar, pendant que la vidéo s'enregistrait (sur le même disque dur) via un logiciel de montage. Toujours sans souci.

En fait, je trouve les limites de mon ordinateur portable lors de l'utilisation de plugins VST ou d'instruments VSTi. Là, je constate une nette différence avec mon PC de bureau. Mon processeur de portable sature bien plus vite. Mais j'avoue que j'utilise pas mal de plugins, parfois plusieurs dizaines sur un projet. La seule solution dans ce cas est de "geler" les pistes, de façon à libérer le processeur. Si vous utilisez peu de VST, il ne devrait pas y avoir de problème, mais dans le cas contraire, attendez-vous à rencontrer des ralentissements, voire des interruptions de lecture. Et lors d'enregistrements, désactivez les plugins inutiles pour soulager le processeur.

Quant aux 2 Go de mémoire, c'est peut-être un peu juste avec Windows Vista, mais cela devrait suffire pour XP ou Windows 7. Sachez qu'avec un 32 bits, Windows ne laisse pas plus de 3 à 3,5 Go de mémoire disponible pour l'utilisateur, et que chaque application ne peut disposer que de 2 Go au maximum. Le système lui-même va consommer une partie variable de la mémoire selon les applications et services installés.

C'est l'intérêt d'un système en 64 bits : à condition que le processeur le gère, un système 64 bits va pouvoir utiliser l'intégralité de la mémoire à sa disposition, et les applications 64 bits ne seront pas limitées non plus. Mais un logiciel 32 bits sur un système 64 bits sera toujours limité à 2 Go. Pour aller au-delà, il faut que le logiciel soit lui-même programmé en 64 bits.

Voilà ce que je peux vous dire. Musicalement vôtre,

Grebz


* * * * * * * * * * * * * * * *

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. ça me semble si clair maintenant. Un grand merci et encore bravo pour votre site.

Éric



Reglis
le 17/03/2010 à 16h32

Bonjour et bravo pour ton site.

Pour ma part je suis un petit débutant de 60 ans et souhaite me lancer dans la MAO.
Ayant un clavier Yamaha Clavinova, je souhaiterais le relier à mon PC pour pouvoir m'enregistrer en Midi, peux-tu me conseiller une carte son pour un PC portable.

Dans un deuxième temps, je souhaiterais avoir ton avis sur un logiciel qui me permettrait d'envoyer des banques son sur mon clavier, comme un expander.

Merci pour ta réponse et longue vie à ton site.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour,

Merci des encouragements. Honnêtement, en MIDI, je ne suis pas très calé, alors je ne voudrais pas dire de bêtises.

Pour des expandeurs logiciels, je te conseille d'aller voir ici sur AudioFanzine.

Pour enregistrer uniquement du MIDI, sans doute une simple interface MIDI suffira-t-elle. Voir ici. Ou bien n'importe quelle interface audio qui dispose aussi d'une prise MIDI, ce qui est le cas pour nombre d'entre elles. Voir ici.

A priori, il est plus simple d'opter pour une interface à prise USB que Firewire, à moins que ton portable ne soit doté d'une prise Firewire, ce qui n'est pas si courant que ça sur portable. En plus, les interfaces audio USB sont généralement alimentées par le portable, donc pas besoin de les brancher sur le secteur, au contraire de la majorité des interfaces Firewire (en fait, des prises mini-firewire) présentes sur les portables.
Désolé de ne pouvoir t'aider plus directement, je ne suis pas spécialiste...

Grebz

Haut de page