Messages  |   English version  |  


? | Page d'accueil | Simulateurs | Simulateurs payants | Autres

Site de Grebz
Page d'accueil



AUTRES SIMULATEURS PAYANTS

     
Je présente ici quelques autres simulateurs d'ampli payants, mais brièvement parce que je ne les possède pas (ou plus) et je ne peux donc pas vraiment les tester. Toutefois, il me semble important de mentionner leur existence pour ceux qui seraient intéressés par ces produits.

Sur cette page

Guitar Rig - Revalver - Vandal - Softube - Studio Devil

Haut de page

NATIVE INSTRUMENTS GUITAR RIG (site web)

Guitar Rig est un bon produit, mais il émule tellement de choses et il est si riche qu'on s'y perd un peu. On a envie de tout essayer, de mélanger effets, amplis, micros et au final, on passe plus de temps à bidouiller qu'à jouer. De plus, le choix est tel qu'on peut se demander ce qu'il en est vraiment de la fidélité aux modèles d'origine. Le résultat obtenu peut malgré tout être excellent et Guitar Rig est un produit riche et très complet, mais les puristes ont tendance à préférer des logiciels moins riches mais plus pointus dans la fidélité sonore.

Native Instruments Guitar Rig

Haut de page

PEAVEY REVALVER (site web)

Les amplis Peavey sont bien évidemment mis à l'honneur dans ce logiciel de Peavey, et les amplis de la marque sont cités par leur vrai nom : 6505, 6505+, Classic 30, JSX, Triple XXX, Valveking. Mais on trouve également d'autres amplis dont le nom évoque des modèles connus de Marshall (dont le JCM 900) ou Vox entre autres... La qualité générale du produit est excellente, avec un grand choix de pédales, d'effets et d'outils (dont un tuner et un analyseur de fréquences).

Peavey Revalver MKIII

Haut de page

MAGIX VANDAL (site web)

Bien moins connu que Guitar Rig ou Amplitube et pourtant très bon, à découvrir !

Magix Vandal

Haut de page

SOFTUBE (site web)

Softube Metal Amp Room - Softube Vintage Amp Room - Softube Bass Amp Room

METAL AMP ROOM 

Il ne propose que deux amplis, mais leur qualité est appréciée et reconnue des fans de Metal, avec raison !

Softube Metal Amp Room - Amp 1

Lecteur Flash


Softube Metal Amp Room, ampli 1 - Fichier mp3


Softube Metal Amp Room - Amp 2

Lecteur Flash


Softube Metal Amp Room, ampli 2 - Fichier mp3
VINTAGE AMP ROOM (site web)

Trois amplis sont simulés : Marshall JCM 800, Fender Twin et Vox AC30.

Softube Vintage Amp Room - Marshall JCM 800
Marshall JCM 800

Lecteur Flash


Marshall JCM 800 - Fichier mp3


Softube Vintage Amp Room - Fender Twin
Fender Twin

Lecteur Flash


Fender Twin - Fichier mp3


Softube Vintage Amp Room - Vox AC30
Vox AC30

Lecteur Flash


Vox AC30 - Fichier mp3
BASS AMP ROOM (site web)

Ce simulateur pour basse propose une seule tête d'ampli et trois baffles. Le premier baffle est un 8x12, le second un 4x12 et le dernier un petit 1x12. Il est possible d'activer ou de désactiver la tête ou le baffle, afin de pouvoir obtenir des sonorités différentes et utiliser si on le souhaite un simulateur de baffle externe.

Softube Bass Amp Room - Baffle 8x12

Lecteur Flash


Baffle 8x12 - Fichier mp3


Softube Bass Amp Room - Baffle 4x12

Lecteur Flash


Baffle 8x12 - Fichier mp3


Softube Bass Amp Room - Baffle 1x12

Lecteur Flash


Baffle 8x12 - Fichier mp3
Haut de page

STUDIO DEVIL (site web)

Une marque qui propose depuis longtemps un simulateur d'ampli gratuit appelé British Valve Custom, mais qui commercialise un certain nombre d'autres plugins payants : simulations d'ampli pour basse et guitare, ainsi qu'un préampli à lampe.

Studio Devil Virtual Guitar Amp II

Haut de page

RÉGLAGES DES DÉMOS

Divers

Indications - Positionnement des micros

Simulateurs d'amplis guitare

ACDC, Chic, Depeche Mode, Led Zeppelin, Metallica, Niagara, Nirvana, Oasis, Pink Floyd, Simon's Blues, Simon's Metal, The Animals, The Doobie Brothers, The White Stripes

Indications

Toutes les parties guitares ont été jouées par Simon Chenu (guitariste, pianiste, batteur, chanteur, prof de guitare) sur trois guitares différentes :
- Une guitare de type Les Paul, de marque SR Guitars, équipée de 3 micros : un micro chevalet Humbucker moderne, un micro central de type P90 vintage, un micro manche Humbucker vintage
- Une guitare Fender Stratocaster American Deluxe avec ses micros d'origine,
- Une guitare Fender Telecaster American Deluxe avec deux micros Humbucker customisés : Le micro chevalet est un Lollar Regal et le micro manche est un Fender Wide Range. Simon a utilisé le Lollar pour les démos en son disto, et le Fender pour les démos en son clair.

Dans chaque test de simulateur :
- Chaque démo a été enregistrée avec les trois guitares citées ci-dessus,
- Chaque démo comporte deux guitares, jouées séparément (pas de copier-coller), et placées à gauche et à droite du champ stéréo.
- Pour chaque démo, deux impulsions différentes (micros différents) sont utilisées avec chaque guitare.
- Aucune pédale de disto n'est utilisée, ce qui permet de constater que certains simulateurs ne sont pas capables de produire la distorsion nécessaire à certains styles.

Idéalement, il faudrait utiliser des impulsions différentes pour chaque simulateur d'ampli testé, de façon à trouver le micro et le positionnement de micro qui correspond le mieux à chaque test, comme on le fait dans le cas d'un véritable enregistrement avec de vrais amplis et de vrais micros. Malheureusement, cela me prendrait un temps considérable, vu le nombre de simulateurs que je présente sur mon site.

Toutes les impulsions utilisées pour ces tests sont de marque Redwirez. Aucune égalisation n'a été faite, j'ai juste appliqué une petite compression sur certaines guitares, ainsi qu'une légère réverb pour éviter que le son sonne trop sec.

Ces tests permettent notamment de constater à quel point l'influence de l'impulsion est déterminante. À vue de nez, je dirais que le son obtenu vient pour 20% de la guitare utilisée, 35% pour la tête d'ampli et 45% pour l'impulsion. Évidemment, ces pourcentages vont varier en fontion des réglages des micros de la guitare et des réglages de la tête d'ampli, le fait d'avoir un son clair ou une disto extrême va influer aussi sur l'importance relative de ces éléments.

Positionnement des micros

Positionnement des micros    Positionnement des micros
(images copyright Redwirez)

Plus un micro est près du centre du baffle, moins l'effet de proximité est présent, et donc moins il capte de basses.
Plus un micro est proche du baffle, plus le son gagne en précision. En éloignant le micro, on évite que le son soit trop "dur".

"Back in black" d'après ACDC

Un bon vieux son Hard Rock du début des années 80 pour ce célèbre riff d'ACDC.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Neumann U67 en position Cap Edge à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Neumann U87 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Royer R-121 en position Cap à 3 pouces (7,6 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Le Freak" d'après Chic

D'après ce que j'ai pu lire, Nile Rogers, le guitariste de Chic n'utilise pas d'ampli, mais il branche directement sa guitare (une stratocaster surnommée "The Hit Maker") sur le préampli de la console en studio. Comme l'objectif est ici de tester des simulations d'ampli, il n'est évidemment pas question de faire pareil. Pour aider à retrouver ce son très clair et chargé en aigus, j'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Dual Showman (HP : JBL D130) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Dual Showman (HP : JBL D130) repris par micro Neumann U47 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall '68 Basketweave (HP : Celestion G12H30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall '68 Basketweave (HP : Celestion G12H30) repris par micro Neumann U47 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Personal Jesus" d'après Depeche Mode

Ce riff a été joué à l'origine sur une guitare Gretsch, dans une tête d'ampli Rivera Venus 5 et un baffle 2x12 Rivera équipé de hauts-parleurs Celestion G12T-75. Je ne sais pas comment a été réalisé l'enregistrement original, mais en concert, le son est capté par un micro Shure SM57 et un micro Shure KSM32, tous deux placés contre la grille. Je ne possède pas d'impulsion de KSM32, mais d'après les diagrammes de réponse qu'on peut trouver, la courbe de réponse la plus proche du KSM32 parmi les impulsions dont je dispose, semble être celle du micro Earthworks TC30. Je n'ai pas non plus d'impulsion de cab Rivera, mais j'ai des impulsions de cabs Marshall et Bogner équipés des mêmes hauts-parleurs G12T-75. Je me suis donc servi de ces impulsions :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Bogner Uberkab (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Bogner Uberkab (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Earthworks TC30 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Earthworks TC30 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Solo de "Stairway to Heaven" d'après Led Zeppelin

Sans doute l'un des solos les plus connus, entendu maintes et maintes fois, un véritable standard qui a sa place dans ces tests. Il a été joué par Jimmy Page sur une Fender Telecaster et d'après ce que j'ai pu trouver, l'ampli utilisé serait de marque Supro.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Supro Thunderbolt (HP : Jensen 15") repris par micro Sennheiser MD409 en position Cone à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 10% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Supro Thunderbolt (HP : Jensen 15") repris par micro Neumann U87 en position Cone contre la grille. Position stéréo : 10% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Enter sandman" d'après Metallica

Un autre son Metal d'après un extrait d'un morceau bien connu du groupe Metallica. Ici, je laisse les graves en position centrale, je creuse pas mal les mediums et je pousse un peu les aigus. La saturation est également poussée assez fort, mais ça dépend bien sûr des simulateurs testés.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Sennheiser MD421N en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Roland Jazz Chorus 120 (HP : Roland 12) repris par micro Royer R-121 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Roland Jazz Chorus 120 (HP : Roland 12) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"J'ai vu" d'après Niagara

Superbe riff en mi mineur dans ce morceau Blues Rock de Daniel Chenevez, le guitariste du groupe Niagara. Le morceau original est joué sur des amplis Marshall sur une guitare LesPaul, doublée d'une Stratocaster, mais je ne sais pas précisément quels amplis, pédales ou réglages ont été employés. Pour essayer de m'approcher du son d'origine, j'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : JBL K120) repris par micro Shure SM7 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : JBL K120) repris par micro Neumann M8 en position Cap à 6 pouces (15 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Smells like teen spirit" d'après Nirvana

Ce célèbre morceau commence par une guitare crunch et enchaîne avec une grosse saturation. Le morceau original est joué par Kurt Cobain sur une guitare Mustang de Fender pour gaucher. Les informations concernant l'ampli et le cab utilisé pour l'enregistrement sont contradictoires, mais il utilisait apparemment fréquemment des cabs Marshall 1960A. Voici les impulsions que j'ai utilisées :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 30% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge Off Axis à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 90% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Royer R121 en position Cap Edge à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 30% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro AKG C414 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 90% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Wonderwall" d'après Oasis

L'une des chansons emblématiques du groupe Oasis et sans doute l'une des plus reprises par les guitaristes de feux de camp. La version originale est jouée à la guitare acoustique et le fait de la proposer ici pour des tests de simulateurs d'ampli dédiés à la guitare électrique est un peu étrange, mais cela permet de tester la capacité des simulateurs à offrir un son clean et si possible chaleureux, comme peut l'être une guitare acoustique.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 6 pouces (15 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 (HP : Silvers) repris par micro Electrovoice RE20 en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 (HP : Silvers) repris par micro Neumann U47 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Solo de "Time" d'après Pink Floyd

L'objectif ici est de reproduire le magnifique solo de guitare de David Gilmour et de voir ce que les simulateurs ont dans le ventre pour mettre le son en valeur. Le morceau original a été joué sur un ampli HiWatt et Gilmour utilise une pédale de type fuzz (FuzzFace) mais pour ces démos, je n'utilise aucune pédale. J'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

1 impulsion de baffle Hiwatt SE4123 (HP : Fane) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : centre.
1 impulsion de baffle Hiwatt SE4123 (HP : Fane) repris par micro Royer R-121 en position Cap à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : centre.

Impulsions de la marque Redwirez.

Simon's Blues

Simon Chenu a créé pour l'occasion ce court morceau de blues. Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son Blues à l'ancienne. Notez que j'ai ajouté une réverb à ressort (SpringAge de Overloud) pour coller à l'ambiance.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K5-6) repris par micro Neumann U87 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 40% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K5-6) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge Off Axis contre la grille. Position stéréo : 20% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par Neumann M8 en position Cap Edge à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : 40% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Audix i5 en position Cap Edge Off Axis à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 20% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Simon's Metal

Simon Chenu a créé pour l'occasion ce court morceau de type Metal. Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son Rock moderne.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Engl Pro 4x12 (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Engl Pro 4x12 (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge Off Axis à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Sennheiser MD421N en position Cap Edge à 3 pouces (7,5 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"House of the rising sun" d'après The Animals

Cet arpège ultra-connu a été enregistré en 1964 par le guitariste des Animals (Hilton Valentine) sur une guitare Gretsch Tenessean et un ampli Selmer Twin Selectortone 30 watts. Je ne dispose pas d'impulsions de cet ampli, j'ai donc pris un autre cabinet doué pour les sons clairs, un Fender Deluxe Reverb, ainsi qu'un Vox AC30, qui est devenu l'ampli de référence des Animals après le Selmer.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Neumann U47 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Neumann U87 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Long Train Running" d'après The Doobie Brothers

Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son cristallin.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap contre la grille. Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Seven Nation Army" d'après The White Stripes

L'objectif est de trouver ici un son assez brut, vintage, en boostant les graves et les mids et en atténuant les aigus sur l'ampli. Les impulsions choisies sont faites à partir de cabs équipés de hauts parleurs Jensen, que Jack White semble affectionner.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Twin (HP : Jensen C12N) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 75% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Twin (HP : Jensen C12N) repris par micro Neumann KM84 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 25% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Fender Tweed Bassman (HP : Jensen P10Q) repris par micro Sennheiser MD441 en position Cap Edge Off Axis à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 75% droite.
1 impulsion de baffle Fender Tweed Bassman (HP : Jensen P10Q) repris par micro Earthworks TC30 en position Cone contre la grille. Position stéréo : 25% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Haut de page


MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27



Masteurdem
le 11/06/2012 à 02h15

Besoin d'aide au sujet du bus. J'utilise acid pro 7.
Je travaille comme ça :
Une piste pour l''instrumental,
Plusieurs pistes pour la voix et des effets par piste pour chaque voix.
Donc j'aurais aimé savoir s'il faut mettre un bus pour l'instrumental et comment procéder ?
Faut-il faire pareil pour les pistes voix et y a-t-il moyen de bien me l'expliquer ?
Je n'arrive pas à utiliser de bus je vois pas comment faire.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour Masteurdem,

Je n'utilise pas Acid Pro, mais l'interface est assez semblable à un autre logiciel de Sony que j'utilise : Vegas Pro. C'est un logiciel de montage vidéo, donc ça n'est pas vraiment la même chose, mais on retrouve le même concept de pistes (vidéo, audio) et de bus pour l'audio.

Avec Acid, il n'y a pas de vidéo mais il y a des pistes audio, des pistes midi et des bus.

- Pistes audio : elles contiennent des données audio mono ou stéréo. Ces données peuvent être des choses que tu enregistres toi-même avec un micro ou en branchant un instrument (voix, guitare, synthé...), ou bien des samples (des fichiers audio que tu insères sur la piste).

- Pistes midi : elles contiennent des informations sur des notes, mais pas de son. Elles indiquent le type de notes, leur durée, leur volume, leur hauteur, mais pour produire un son, il faut que la piste midi soit liée à une piste audio. Sur la piste audio liée à la piste midi, il faut placer un VSTi (un instrument virtuel) qui peut être un synthé, une batterie électronique, etc. Les notes de la piste midi joueront donc avec l'instrument placé sur la piste audio associée.

- Bus : les bus ne contiennent pas de données. Pas d'audio, pas de données midi. En fait, les bus servent à regrouper les pistes, ou bien à placer des effets qui sont communs à plusieurs pistes.

Par exemple : tu as 5 pistes de voix. Tu peux créer un bus "Voix" et diriger (on dit aussi "router") tes pistes de voix vers le bus "Voix". Et ensuite, sur le bus "Voix", tu peux mettre une réverb, un égaliseur ou n'importe quel effet. Toutes les pistes qui sont routées vers le bus "Voix" utiliseront alors les effets du bus. Au lieu de mettre 5 fois la même réverb sur les 5 pistes de voix, tu n'utiliseras qu'une seule réverb. Étant donné que chaque effet utilisé consomme un peu de la puissance du processeur, moins tu auras d'effets, moins tu utiliseras de puissance.
Ce n'est pas obligatoire, et ça ne marchera pas si tu as besoin d'effets différents sur chaque piste de voix. Dans ce cas, il vaut mieux placer des effets directement sur les pistes.
Mais un bus reste pratique. Si tu routes toutes tes pistes de voix vers le bus "Voix", alors tu pourras mettre en Mute ou en Solo toutes les pistes de voix d'un seul coup avec le bus "Voix". Tu peux aussi monter ou baisser le volume de toutes les voix ensemble grâce au bouton de volume du bus.

Alors comment créer un bus ?
D'après les vidéos que j'ai pu voir, les bus se trouvent dans la console de mixage (mixing console). Tu peux insérer un nouveau bus et lui donner le nom que tu veux.
Ensuite, il faut que tu indiques à tes pistes (de voix par exemple) de se dirigers vers le nouveau bus de voix que tu as créé. Sur chaque piste de voix, tu cliques sur le bouton approprié. Je crois que c'est le carré avec un point au milieu. En cliquant dessus, une liste des bus va apparaître et tu choisis le bus que tu veux.
Même chose dans les bus : tu peux router un bus vers un autre bus.
Le plus simple est de router tes pistes de voix vers un bus "Voix", tes pistes de batterie vers un bus "Batterie", tes pistes de guitares vers un bus "Guitares", etc.
À toi de voir selon tes besoins.
Et les bus sont en général tous routés vers le bus "Master" (dans Vegas, en version française, il s'appelle "Matrice"). Le bus "Master" est le bus qui envoie le son vers ton interface audio (ta carte son) et donc vers tes enceintes.

Est-ce qu'il faut absolument utiliser des bus ?
Non, ce n'est pas obligatoire. Si tu n'as qu'une seule piste instrumentale, il n'est pas utile de créer un bus. L'intérêt des bus, c'est de pouvoir regrouper plusieurs pistes qui contiennent le même type d'audio (les voix, les guitares, les batteries, les synthés...). Comme je le disais, ça sert soit à pouvoir faire un réglage général de toutes les pistes du même type d'un seul coup (volume, panoramique, mute, solo, automation), soit d'appliquer un même effet VST à toutes les pistes du même type.
C'est pratique, et en utilisant des effets sur les bus, au lieu de mettre plusieurs fois le même effet sur plusieurs pistes, ça permet d'économiser des ressources processeur.
Mais tu peux aussi très bien ne pas utiliser de bus du tout. C'est plutôt une question d'organisation.

Grebz



Lag
le 29/05/2012 à 15h46

Bonjour, j'ai traduit la documentation du simulateur d'enceinte Recabinet 3.
Puis-je la mettre sur votre site pour en faire profiter vos lecteurs ?

Bravo pour votre site.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Pourquoi pas ?

J'ai moi même acheté ce logiciel et... je n'ai pas été convaincu du tout. Mis à part le fait que l'interface est relativement conviviale, je n'ai pas vu d'avantage à utiliser Recabinet 3 par rapport à un LeCab 2 de Poulin, qui est gratuit. Du coup, je regrette un peu son achat, même si à 20 euros, je ne me suis pas ruiné !

Mais bon, les goûts et les couleurs...

Je vous contacte par e-mail pour récupérer votre traduction.

Grebz



pyro20
le 15/05/2012 à 15h59

J'aimerais savoir quel logiciel tu me recommandes pour créer des mix plus dans la hard tech, de préférence un logiciel simple avec des sons pré-enregistrés et des petit truc drôles (voix de dessin animé, bruit, etc.)

Merci d'avance.

* * * * * * * * * * * * * * * *


A priori, n'importe quel séquenceur permet de faire n'importe quel type de musique. Même si je n'y connais pas grand-chose en hard tech, j'ai pu voir que les noms des logiciels Reason ou FL Studio (Fruity Loops) reviennent souvent parmi les amateurs de musique électronique.

Voici deux liens vers des forums Audiofanzine qui en parlent justement :
celui-ci, et celui-là.

Quant aux bruitages, je doute qu'aucun séquenceur, qu'il soit orienté techno ou autre inclut ce genre de choses. Beaucoup de logiciels incluent des VSTi (synthétiseurs logiciels), mais ce seront des sons de synthés, pas des bruitages. En revanche, tu trouveras sur le Net des sites spécialisés dans les bruitages à télécharger en tous genres, y compris des téléchargements gratuits. Tape "Bruitages gratuits" dans Google et tu devrais trouver ces sites.

Grebz



Cyril All You Bring
le 10/05/2012 à 10h31

Hey !

Je suis déjà venu te poser quelques questions il y a quelques temps, et comme tes réponses sont pertinentes, je me permets de t'en poser de nouvelles !

J'ai un enregistrement batterie enregistré en studio (en une seule piste, c'est pour une démo), donc un son brut sans aucun traitement...
Si j'enregistre mes guitares et basse à la maison via un UX2 de chez line6 et POD Farm, le son de celles-ci sera pré-traité non ?
En gros sera-t-il possible de réaliser un petit mixage et mastering correct en alliant les 2 procédés ?
Pourrais-je avoir un résultat homogène ou suis-je contraint d'enregistrer mes guitares en studio également (ce que j'aimerais éviter !) ?

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour Cyril,

Sur le principe, je ne vois pas d'empêchement à mélanger les 2 procédés : enregistrement de la batterie en studio, les instruments à la maison...

Inconvénients prévisibles :

- "L'atmosphère sonore", c'est à dire l'acoustique de la pièce où la batterie a été enregistrée, sa réverbération naturelle qui a forcément été captée par les micros (si on parle bien d'une batterie acoustique). C'est ce qui sera sans aucun doute le plus difficile à rendre cohérent avec le reste des instruments. Il va falloir faire en sorte qu'on ait l'impression que les guitares ont été enregistrées dans le même espace que la batterie en jouant avec des réverbs bien choisies. Si la batterie enregistrée en studio a un son vraiment brut, sans réverb naturelle trop audible, ce sera d'autant plus simple et tu pourras alors appliquer des réverbs batterie et guitares qui iront bien ensemble.

- Une seule piste pour la batterie. Si c'est une piste stéréo, les éléments de la batterie sont déjà positionnés dans la panoramique. Mais comme c'est une piste unique, il sera un peu plus compliqué de la mixer. Difficile par exemple d'appliquer une compression globale, puisque la compression de la grosse caisse n'est pas la même que celle de la charley par exemple. Idem pour l'égalisation : on ne traite pas de façon identique une caisse claire et une ride. Il faudra donc appliquer une compression et une égalisation "moyennes" sur la batterie dans son ensemble. À moins que la prise de son ne soit nickel, qu'il n'y ait rien à retoucher au niveau compression/égalisation. Dans ce dernier cas (idéal), il ne restera qu'à trouver une bonne réverb à appliquer, qui se marie bien avec le reste des instruments.

Dans tous les cas, il s'agit d'une démo, donc le but n'est pas de proposer un morceau parfait, prêt à passer à la radio ! L'objectif est de faire au mieux, avec les limitations inévitables, pour obtenir un morceau agréable à écouter qui donne envie d'écouter le groupe en live par exemple, parce que la prestation est convaincante.

D'autre part, le problème de cohérence ne vient pas du fait que la batterie ait été enregistrée en studio. C'est même plutôt positif car les studios ont généralement une acoustique sensiblement meilleure que d'autres lieux. Ça pourrait être plus problématique si elle avait été enregistrée dans un garage ou le salon d'un pavillon qui résonne de partout !

C'est aussi un problème qu'on peut rencontrer avec des logiciels de batterie. Les samples utilisés sont enregistrés en studio, et même s'ils sont aussi bruts que possible, il n'empêche que la prise de son est effectuée ailleurs que le reste des instruments. C'est ce que j'utilise moi comme méthode, et ça ne m'a jamais posé de problème particulier. La différence est que je traite indépendamment chaque élément de la batterie pour l'égalisation et la compression, ce qui apporte un surcroît de contrôle sur le son. Est-ce que j'obtiens pour autant un meilleur son, je n'en sais rien, mais j'ai la possibilité d'influer sur tous les éléments, et c'est ensuite mon talent (ou mon absence de talent) qui va me permettre de faire la différence entre un son pourri, un son correct, ou un son qui déchire sa maman :-)

En résumé, vas-y, fonce et fais-nous partager ton morceau quand il sera terminé (si tu le souhaites) !

Grebz



lgwn
le 08/05/2012 à 18h42

Merci pour tout, super boulot.

Haut de page