English version

? | Page d'accueil | Plus | Jeux vidéo | Commodore 64

Site de Grebz
Site de Grebz



COMMODORE 64


Commodore 64


Quelques jeux sur Commodore 64
Arkanoid, Barbarian, Bruce Lee, Cauldron, Cauldron 2, Comic Bakery, Commando, Ghosts'n Goblins, Lightforce, Spy vs Spy, The Way of the Exploding Fist

Présentation
Musiques
Téléchargement
Messages

ARKANOID

La musique d'Arkanoid est incontestablement celle qui m'a le plus impressionné la première fois que je l'ai entendue. À l'écouter, j'avais l'impression qu'elle dépassait les capacités du Commodore 64. Je rappelle que le C64 ne pouvait produire que 3 notes simultanément. Or, voilà une musique où l'on a l'impression d'entendre parfois 4, 5, voire 6 sons en même temps. Impossible ! En fait, le compositeur alternait les sons de telle manière qu'il créait une sensation de richesse incroyable, et il a utilisé très intelligemment la 4è voix du C64, un "générateur de bruit blanc", qui ne produisait pas de son musical à proprement parler, mais des bruitages, proches d'une sorte de boîte à rythme primitive. Le résultat ? Une musique rythmique décalée, très novatrice à cette époque pour du jeu vidéo.

Arkanoid C64 Arkanoid C64

Quant au jeu en lui-même, ce fut d'abord un jeu d'arcade de Taito, une remise au goût du jour des jeux de casse-briques qui n'avaient plus été représentés depuis l'ancêtre Breakout. Ici, le genre prend un sacré coup de jeune. Coloré, rapide, un peu de musique, des sons sympas, le jeu apporte surtout une énorme nouveauté par rapport à son ancêtre : les bonus. Certaines briques, une fois touchées, libèrent des capsules de différentes couleurs qui vous confèrent certains pouvoirs lorsque vous les attrapez. Balles multiples, raquette collante, tir laser, vie supplémentaire, passage au niveau suivant, ralentisseur de balle, agrandisseur de raquette... tout cela apporte au jeu un intérêt sans cesse renouvelé, sans oublier les ennemis qui se promènent et viennent perturber le comportement de votre balle. Un jeu difficile, stressant, intense, donc un pur jeu d'arcade. Simple mais ultra-efficace, et qui vieillit d'autant mieux que ce genre de jeux n'a pas besoin d'avoir des graphisme extraordinaires pour être amusant.

Vidéo d'Arkanoid



Les musiques et sons d'Arkanoid

Musiques et bruitages sont très réussis, très travaillés. C'est le compositeur Martin Galway qui en est à l'origine. Une vraie star parmi les grands de la composition sur Commodore 64.



Jeu publié en 1987 par Imagine, adapté du jeu d'arcade de Taito.

Boîte Arkanoid C64

BARBARIAN, THE ULTIMATE WARRIOR

Barbarian était un des premiers jeux de combat et sans doute l'un des plus réussis. Deux barbares s'affrontaient à l'épée, le coup ultime consistant à décapiter l'adversaire d'un coup d'épée bien placé. Du jamais vu à l'époque. Le jeu était très bon, vite répétitif à un joueur, mais parfait pour deux joueurs jouant l'un contre l'autre. Un bon défouloir permettant de défier ses copains !

Barbarian C64 Barbarian C64

La musique quant à elle était un petit bijou, évoquant la fantastique musique du film Conan (elle-même fortement inspirée de Carmina Burana de Carl Orff), une musique martiale, dont certains compositeurs actuels ont fait des remixes en utilisant les instruments d'un orchestre symphonique. Cela s'y prête parfaitement.

Barbarian C64 Barbarian C64

Vidéo de Barbarian



La musique de Barbarian

Richard Joseph est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1987 par Palace Software.

Boîte Barbarian C64

BRUCE LEE

Bruce Lee était un très bon jeu de plateforme, certainement l'un des jeux les plus connus et les plus appréciés sur Commodore 64. Graphiquement, ce n'est pourtant pas une claque, les effets sonores sont limités et pas vraiment impressionnants, les ennemis peu nombreux (deux, toujours identiques !) mais malgré ces limitations techniques, le gameplay était pour le moins accrocheur. Au sujet de la réalisation technique un peu datée, il faut noter que ce jeu date de 1984 et les programmeurs ne maîtrisaient pas encore complètement toutes les possibilités du Commodore 64. Les plus beaux jeux, les meilleurs réalisations n'allaient arriver que plus tard.

Bruce Lee C64 Bruce Lee C64

Le jeu n'est pas non plus particulièrement difficile, mais certains passages requièrent un bon timing et un peu d'adresse. Avec une difficulté progressive et loin d'être insurmontable et des tableaux de jeu bien construits, ce jeu a su gagner la faveur du plus grand nombre. Bien entendu, le nom de Bruce Lee a certainement aidé le jeu à acquérir une grande notoriété.

Bruce Lee C64 Bruce Lee C64

Comme tous les jeux présentés ici, Bruce Lee possède une excellente musique d'introduction. Courte et simple, on a ici affaire à une rengaine qui reste dans la tête, à l'instar de la musique de Cauldron, le genre de petite mélodie dont on se souvient facilement. Vous pouvez entendre ci-dessous un très bon remix fait par Hazel. Du beau boulot, qui accompagne également la vidéo ci-dessous.

Bruce Lee C64 Bruce Lee C64

Bruce Lee C64 Bruce Lee C64

Bruce Lee C64 Bruce Lee C64

Bruce Lee C64 Bruce Lee C64

Vidéo de Bruce Lee



La musique de Bruce Lee

John A. Fitzpatrick est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1984 par Datasoft.

Boîte Bruce Lee C64

CAULDRON

Cauldron était un jeu extrêmement difficile aux graphismes superbes. Du moins, partiellement, car certains niveaux étaient nettement moins aboutis, mais la forêt et la cabane du début en jettent !

Cauldron C64 Cauldron C64

Dans Cauldron, le joueur dirige une sorcière qui peut voler grâce à son balai. Le but est de parcourir les niveaux à la recherche de différents ingrédients qui permettront à la sorcière de préparer sa potion magique. Je n'ai jamais réussi à terminer ce jeu tellement la difficulté est énorme. Un bon jeu malgré tout pour les joueurs patients et acharnés.

Cauldron C64 Cauldron C64

La musique d'intro est très simple, mais elle a ce petit quelque chose en plus qui fait qu'on s'en souvient (un peu comme celle du jeu Bruce Lee de Datasoft). Je vous propose ici un remake très sympa d'un certain DJ Mitch.

Cauldron C64 Cauldron C64

Vidéo de Cauldron



La musique de Cauldron

Richard Joseph est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1985 par Palace Software.

Boîte Cauldron C64

CAULDRON 2

Cauldron 2 était bien évidemment la suite de Cauldron. Dans le premier opus, le joueur incarnait une sorcière. Dans ce second épisode, le joueur prend cette fois en charge une citrouille rebondissante. Techniquement, le jeu est toujours une réussite esthétique même si les décors sont relativement pauvres (le fond est uniformément noir). L'animation de la citrouille est réussie, les ennemis sont nombreux et très variés. Tout cela est plutôt agréable.

Cauldron 2 C64 Cauldron 2 C64

Ce qui l'est moins, c'est la difficulté du jeu. Cauldron, premier du nom, était déjà particulièrement difficile, mais alors Cauldron 2 ! C'est limite injouable tellement c'est dur ! La citrouille peut rebondir à différentes hauteurs, mais elle ne fait que rebondir. Il devient alors très vite agaçant de parvenir à se positionner correctement de façon à pouvoir accéder à tel ou tel endroit précis, tout en évitant les ennemis et en visant tel ou tel objet à récupérer.

Cauldron 2 C64 Cauldron 2 C64

Le principe est amusant, mais la maniabilité douteuse. J'ai vu sur le net des vidéos de joueurs qui parviennent à la fin (et sans perdre de vie !), mais personnellement, comme pour Cauldron 1, je n'ai jamais réussi à aller jusqu'au bout de ce jeu. Le joueur est censé trouver et récupérer 7 objets, et je crois que je ne suis jamais arrivé à en accumuler plus de trois. Et encore parce que le point de départ (aléatoire) m'avait bien placé dès le début ! Un jeu amusant, peu banal, ce qui donne envie de l'essayer, mais qui se révèle très vite frustrant... et énervant !

Cauldron 2 C64 Cauldron 2 C64

Cauldron 2 C64

La musique de Cauldron 2

Richard Joseph est l'auteur de la musique originale de ce jeu. La musique d'intro, plus complexe que celle de Cauldron 1 est là aussi très sympa.



Jeu publié en 1986 par Palace Software.

Boîte Cauldron 2 C64

COMIC BAKERY

Comic Bakery est un jeu auquel je n'avais pas joué à l'époque. Je l'ai découvert via le remix de sa musique, fait par un groupe du nom d'Instant Remedy, qui ont fait de nombreux et très bons remixes de musiques de jeux du Commodore 64. J'ai pu essayer le jeu grâce à un émulateur sur PC vers 2004, soit 18 ans après sa sortie ! Le jeu est vraiment insipide, surtout qu'il n'est lié pour moi à aucun souvenir de l'époque, mais je trouve sa musique d'intro excellente. Le jeu lui-même comporte une autre musique, moins fascinante, mais pas mauvaise non plus.

Comic Bakery C64 Comic Bakery C64

Comic Bakery C64 Comic Bakery C64

Les musiques de Comic Bakery

Martin Galway est l'auteur des musiques originales de ce jeu.



Jeu publié en 1988 par Imagine et Konami.

Boîte Comic Bakery C64

COMMANDO

Commando est l'adaptation d'un jeu d'arcade de Capcom. Le joueur dirige un soldat qui tue tout le monde sur son passage. Je ne sais pas s'il y a un scénario pour accompagner cela, et ça n'a d'ailleurs aucune importance. C'est un pur jeu de shoot, pas très difficile, mais suffisamment pour ne pas permettre au joueur de finir le jeu du premier coup
La musique de Rob Hubbard est un bijou, un des meilleurs morceaux jamais composés sur Commodore 64, par l'un des quelques musiciens les plus talentueux de la machine.

Commando C64 Commando C64

Commando C64 Commando C64

La musique de Commando

Rob Hubbard est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1985 par Elite.

Boîte Commando C64

GHOSTS'N GOBLINS

Ghosts'n Goblins est un jeu de plateforme, adapté du jeu d'arcade du même nom (Makaimura en japonais) créé par Capcom en 1985. Le joueur dirige le personnage d'Arthur, qui a pour mission d'aller délivrer une princesse capturée par un démon. Ce scénario époustouflant d'originalité cache en fait l'un des meilleurs (et des plus difficiles) jeux de plateforme des années 80.

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

J'ai passé pas mal de temps et de pièces de 5 francs sur la borne d'arcade, et lorsque le jeu a été adapté sur Commodore 64, j'étais bien évidemment ravi. J'allais pouvoir jouer chez moi à ce petit bijou ! Et effectivement, le jeu était très bien adapté. Bien sûr, les graphismes n'étaient pas aussi bons que ceux de la version arcade, mais c'était tout de même de bonne facture, l'animation était fluide, tous les monstres du jeu d'arcade étaient présents et parfaitement reconnaissables. Techniquement, il n'y a rien à redire.

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Mais, première déception, la musique. La superbe musique d'arcade n'avait pas été reprise. Dommage, elle avait enchanté mes oreilles. Mais la déception a été de courte durée, parce que la musique créée spécialement pour la version Commodore 64 était un petit bijou. Composée par Mark Cooksey, elle commence calmement avec des intonations un peu inquiétantes, puis se poursuit sur un rythme bien plus entraînant et elle accompagne parfaitement le thème du jeu.

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Deuxième déception qui, contrairement à la première, est plus difficilement pardonnable, c'est que le jeu est incomplet. Des niveaux manquent par rapport à la version arcade. On n'arrive jamais dans les derniers niveaux, face aux squelettes et aux démons finaux dans l'espèce de château où le scrolling devient vertical et non plus horizontal. Certes, il ne manque qu'une petite partie du jeu, mais c'est tout de même très frustrant.

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Ghosts'n Goblins C64 Ghosts'n Goblins C64

Malgré ce défaut, la version Commodore 64 de Ghosts'n Goblins est un excellent jeu, pas trop difficile, mais suffisamment pour donner un peu de fil à retordre aux joueurs.

Vidéo de Ghosts'n Goblins



La musique de Ghosts'n Goblins

Mark Cooksey est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1987 par Elite.

Boîte Ghosts'n Goblins C64

LIGHTFORCE

Lightforce est un shoot'em up, un jeu de tir où l'on dirige un vaisseau qui doit éliminer tous les ennemis qui lui foncent dessus. L'action se déroule dans l'espace, en fond d'écran défile un ciel étoilé et des planètes. Les graphismes étaient plutôt limités, mais mon imagination compensait le manque de réalisme. Sans être franchement mauvais, le jeu n'était pas extraordinairement accrocheur, mais la musique, aussi réussie que planante, m'a poussé à y jouer assez souvent. J'ai bien trippé sur cette musique.

Lightforce C64 Lightforce C64

Lightforce C64 Lightforce C64

Vidéo de Lightforce



La musique de Lightforce

Rob Hubbard est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1987 par Faster Than Light.

Boîte Lightforce C64

SPY VS SPY

Spy vs Spy est un jeu d'action jouable seul, mais conçu de manière à être beaucoup plus intéressant à deux. C'est en effet l'un des tout premiers jeux, sinon le premier, à offrir un écran de jeu partagé. Deux joueurs peuvent donc jouer simultanément, chacun visionnant ses actions sur une moitié de l'écran. On peut donc jouer tout en observant ce que fait son adversaire.

Chaque joueur incarne un espion, l'agent White occupant l'écran du haut et l'agent Black celui du bas, infiltrés dans une ambassade à la recherche de documents top secret, le tout en un temps limité. Ces documents sont disséminés dans les meubles des différentes pièces de l'ambassade. Il y a quatre documents à rassembler avant de pouvoir quitter les lieux en avion et remporter la partie. Les quatre objets à trouver sont : un passeport, de l'argent, une clé et des plans secrets.

Le jeu est une merveille de simplicité tout en proposant de nombreux éléments à maîtriser afin de pouvoir remporter la partie.

Tout d'abord, les agents ne peuvent pas transporter plus d'un objet à la fois, à moins de posséder le cinquième objet du jeu, le sac marron, qui seul permet de transporter plusieurs objets simultanément.

Lorsque les deux espions se retrouvent dans la même pièce, ils perdent automatiquement les objets qu'ils transportent, ceux-ci étant déposés aléatoirement dans l'un des meubles de la pièce. Les espions peuvent alors fuir vers une autre pièce, ou choisir de s'affronter au corps à corps, au couteau. La gestion du combat est simpliste, mais là n'est pas l'intérêt principal du jeu. Le perdant d'un combat au corps à corps se transforme en petit ange qui s'envole vers le ciel, puis il est éliminé du jeu pendant quelques secondes. Il écope de plus d'une pénalité de plusieurs secondes (en fonction des coups reçus), ce qui lui laisse donc moins de temps pour trouver les documents et fuir l'ambassade.

Pendant les quelques instants où il se retrouve seul en jeu, l'espion survivant a le temps de récupérer les éventuels documents abandonnés à la mort de l'adversaire. Le combat au corps à corps est cependant la manière la moins élégante et la moins amusante de se débarrasser de l'ennemi.

Le jeu propose en effet plusieurs pièges très efficaces :
- La bombe, que l'on peut poser dans n'importe quel meuble. Lorsque l'adversaire fouille le meuble pour essayer de trouver un des quatre objets, la bombe le tuera et le renverra à la pièce de départ, lui déduisant au passage quelques secondes sur son compteur.
- Le ressort. Il se place également dans un meuble et envoie valdinguer le joueur qui vient farfouiller, le tuant. Et hop ! Retour à la case départ avec du temps en moins.
- Le seau d'eau se place au-dessus des portes. Lui aussi élimine l'adversaire qui ouvre la porte piégée.
- Le fil relié par un fil à un pistolet. Il se place aussi sur les portes. Quand l'adversaire ouvre la porte, il se fait tirer dessus.
- La bombe à retardement : elle se déclenche dans une pièce sans avoir besoin d'être positionnée à un endroit particulier et explose en quelques secondes. Avant de la placer, il faut repérer où se trouve son adversaire, déterminer son parcours et espérer qu'il arrivera dans la pièce où se trouve la bombe au moment de son explosion. C'est un peu au pifomètre, surtout que l'autre joueur peut voir ce que vous faites s'il n'est pas trop concentré sur son propre écran de jeu. En revanche, même si c'est un peu injuste, vous pouvez déclencher la bombe dans la pièce de départ, juste après avoir réussi à tuer votre adversaire d'une manière ou d'une autre. Si vous êtes dans le timing, la bombe explosera au moment où l'adversaire revient à la vie. Et vous pouvez faire cela jusqu'à ce que le compteur adverse arrive à zéro. Vous êtes alors seul en piste pour finir tranquillement la mission. Mais franchement, ça ôte du piquant au jeu, sans compter que l'autre joueur sera probablement dégoûté de la méthode et risque de ne plus vouloir rejouer.

Notez que chacun de ces pièges possède une parade différente, hormis la bombe à retardement qui n'a aucune parade. Notez également que vous pouvez être victime de vos propres pièges, alors tâchez de vous souvenir où vous avez posé quoi. Sinon, vous mourrez bêtement.

Le jeu possède 8 niveaux, chaque niveau correspondant en fait à une ambassade différente. La première ambassade ne possède que 6 pièces. Vous allez donc souvent y croiser votre adversaire et les parties seront rapides. Vous n'avez que 6 minutes pour accomplir votre mission. Les ambassades les plus complexes comportent jusqu'à 36 pièces, plusieurs étages (accessibles par des échelles que l'on peut piéger comme des portes) et vous laissent jusqu'à 24 minutes pour finir la mission. On n'y croise pas très souvent l'adversaire mais on est souvent victimes de pièges.

Le jeu est assez addictif, graphiquement simple mais bien réalisé, les animations de morts des personnages sont drôles et la musique, bien que répétitive est plutôt sympa et relativement discrète. C'est évidemment à deux joueurs qu'il est le meilleur.

Spy vs Spy C64

Vidéo de Spy vs Spy



La musique de Spy vs Spy

Nick Scarim est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1984 par First Star Software.

Boîte Spy vs Spy C64

THE WAY OF THE EXPLODING FIST

The Way of the Exploding Fist est certainement l'un des jeux sur lequel j'ai passé le plus de temps sur Commodore 64. C'était un fabuleux jeu d'arts martiaux faisant s'affronter deux combattants en kimono. Un joueur contre l'ordinateur, avec pour but d'atteindre le 10è dan, ou un joueur contre un autre joueur.

Bien qu'un peu lent dans son animation, le jeu permettait de donner des coups de pied et de poing variés et était au-dessus du lot en comparaison des autres jeux de l'époque. Graphismes, maniabilité, bruitages (avec des "Kiaïïï" digitalisés) étaient excellents selon les normes en vigueur à l'époque, et cette fois encore, la musique était une réussite complète. Ou plutôt, les musiques, car le jeu comportait trois musiques différentes, ma préférée étant celle du mode démonstration, très entraînante, avec des sonorités évoquant les films de kung-fu.

Exploding Fist C64 Exploding Fist C64

Vidéo de The Way of the Exploding Fist



Les musiques d'Exploding Fist

Neil Brennan est l'auteur de la musique originale de ce jeu.



Jeu publié en 1985 par Melbourne House.

Boîte Exploding Fist C64

MUSIQUES DES JEUX COMMODORE 64

Musiques originales

Lecteur Flash pour les musiques originales de C64



Remixes

Lecteur Flash pour les musiques remix de C64



TÉLÉCHARGEMENT

Vous pouvez télécharger ce-dessous un émulateur Commodore 64 pour Windows, ainsi que les jeux dont je parle sur cette page. Malgré l'âge canonique de ces jeux, si un ayant-droit éventuel estime que ces jeux ne doivent pas pouvoir être téléchargés et redécouverts de nos jours, n'hésitez pas à me le dire et je supprimerai aussitôt de mon site la possibilité de télécharger le(s) jeu(x) incriminé(s).
WinVice 2.2 pour Windows 32 bits (6,44 Mo)
WinVice 2.2 pour Windows 64 bits (6,70 Mo)

Jeux
Arkanoid
Barbarian
Bruce Lee
Cauldron
Commando
Comic Bakery
Ghosts'n Goblins
Lightforce
The Way of the exploding fist

La collec' des winners (1,1 Mo)
(Arkanoid, Beach Head 2, Bombjack, Bruce Lee, Cauldron,
Comic Bakery, Commando, Druid, Eureka, Game Over, Ghostbusters,
Ghosts'n Goblins, Great Giana Sisters, Impossible Mission,
International Karate, International Soccer, Leaderboard 3,
Lightforce, One on One, Spy vs Spy, Summer Games 2,
Tapper, Trailblazer)

Grebz C64 Collection 1

Compilation de démos
Compil de démos C64



PRÉSENTATION

Certains jeux, et notamment ceux sur Commodore 64 ou Amiga m'ont surtout marqué pour leur musique. Parfois, le jeu en lui-même était simplement quelconque, voire franchement inintéressant, mais sa musique me le rendait attractif. Il m'arrivait de charger certains jeux uniquement pour pouvoir écouter leur thème principal. Quand on sait qu'il fallait parfois 5 à 10 minutes pour charger un jeu sur cassette sur Commodore 64, c'est que je trouvais que ça en valait vraiment la peine.

Bien sûr, aujourd'hui, ces musiques paraissent synthétiques, peut-être même pauvres, mais il faut se rendre compte des limitations techniques de l'époque. Le Commodore 64, qui était à son époque le micro-ordinateur le plus performant musicalement, sans aucune concurrence possible, ne pouvait produire que 3 "voies" (3 notes) simultanément. Les compositeurs devaient donc faire preuve d'une grande imagination et d'une grande dextérité pour parvenir à créer une ambiance sonore stimulante pour le joueur.

Avec le recul, il est évident que ces limitations techniques étaient aussi une force. À l'heure actuelle, les jeux vidéos font appel à des musiques qui sont tout aussi riches que n'importe quelle autre musique enregistrée en studio. Mais à l'époque des micro-ordinateurs, il fallait que les compositeurs aillent à l'essentiel. Et certaines des musiques de jeux de cette époque sont d'une qualité intrinsèque qui tient encore la route aujourd'hui. Imaginez-les jouées avec les techniques d'aujourd'hui et vous verrez que les mélodies qui les composent sont tout à fait à la hauteur, accrocheuses, simples et en même temps très riches. Bien sûr, le son est un peu nasillard, parfois agressif, mais pour ceux qui, comme moi, les ont entendues à l'époque, dans le contexte de l'époque, elles sont à la fois liées à des souvenirs d'enfance et à des jeux qui étaient tout de même amusants.

Encore de nos jours, certains musiciens font des remakes, des remixes de ces musiques de jeux, et beaucoup de ces remixes tiennent tout à fait la comparaison avec les musiques actuelles. En général, elles sont refaites façon techno, dance, ce qui correspond bien aux sonorités artificielles des ordinateurs des années 80, mais certains les refont pour guitare électrique ou orchestre symphonique. Les compositions de ces musiques étant très bonnes, il suffit d'une bonne ré-orchestration pour les faire paraître actuelles et se rendre compte de leur véritable potentiel.

Mais bien sûr, le Commodore 64 n'était pas qu'un fantastique outil de conception sonore. Ses capacités en graphisme et en animation étaient également excellentes pour l'époque. Il était et est resté longtemps le meilleur, même si plusieurs concurrents sérieux ébranlaient parfois sa place de numéro 1. Bien programmé, il tenait tête à tous ses challengers dans le domaine vidéo-ludique : les Atari 800XL, les Amstrad CPC, les Sinclair Spectrum, les Thomson, les Oric, les Apple... et les premiers PC. Ces deux derniers n'étaient toutefois pas vraiment des machines de jeu, vu leur prix, même si les Apple II ont proposé une logithèque impressionnante de plusieurs milliers de jeux, surtout riche dans le genre aventure et jeux de rôle (Ultima, Wizardry...).

Le Commodore 64, lui, régnait en maître dans les jeux d'action, action-aventure. Sa logithèque était énorme, car il était et il est toujours le micro-ordinateur le plus vendu au monde avec environ 25 millions d'exemplaires. Très populaire aux États-Unis, en Allemagne et dans les pays scandinaves, son succès a malheureusement été éclipsé en France par celui des Amstrad. Mais les Amstrad étaient moins chers, ils étaient vendus d'emblée avec leur écran, et la qualité des jeux proposés, bien que généralement inférieure à ce qu'on trouvait sur le Commodore 64, tenait tout de même la comparaison. Sauf dans le domaine sonore encore une fois, où les Amstrad étaient franchement à la rue. En tout cas, pour mes premières expériences de jeu sur micro-ordinateur, j'ai eu la chance de commencer par la voie royale, celle du Commodore 64 qui a réussi l'exploit de plus marquer ma mémoire que l'Atari VCS 2600, console qui est pourtant celle sur laquelle j'ai pour la première fois joué à des jeux vidéos.



MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9



Nicolas
le 22/03/2014 à 21h44

Bravo pour votre site et les informations disponibles

Que de souvenirs en parcourant votre site

Un jeu sur C64 ?

Spelunker pour le plaisir
Ghostbusters pour l'intro



manekeu
le 28/11/2012 à 19h42

Je recherche le nom du jeu (ça doit être avec un ver de terre) mais avec la musique de Beethoven.
Merci.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour,

Il doit s'agir de Earthworm Jim, sorti en 1994 sur consoles 16 bits.
Vidéo sur YouTube.

Grebz



VINce
le 09/09/2012 à 11h56

Bonjour,

Superbe site qui ravive des dizaines de souvenirs, bravo !
Que de nuits passées à jouer sur cette merveilleuse machine.

J'ai suivi le parcours classique des jeunes des années 80. Vidéopac, TI99 4/a, Commodore 64, Amiga, pour finir sur PC.

Avec le recul, le Commodore 64 reste la machine qui a le plus marqué ce parcours, je me revois en train d'échanger des cassettes puis disquettes 5 1/4 sous le manteau dans la cour du lycée !

Bonne continuation pour le site.

Commodorement vôtre,
VINcent, écrivain & musicien.



boubalours
le 08/09/2012 à 16h59

Bonjour,

Je cherche le jeu Pipeline qui était sur le Commodore 64.

J'ai mon papa qui jouait à fond et moi de même !!!

Un grand merci

Bouba



commodorehdcovers
le 05/11/2011 à 20h18

Salut Grebz !

Super ton site, plein de souvenirs rien qu'en lisant tes tests ! J'ai trouvé sur YouTube ton excellent test de The Way of the Exploding Fist, j'ai adoré, moi aussi j'ai plein de bons souvenirs avec ce jeu !
Je t'envoie mes respects commodoristiques !

Et si tu as quelques minutes à perdre, tu peux toujours venir faire un petit tour sur mon site www.commodorehdcovers.com (il y a aussi un forum).

* * * * * * * * * * * * * * * *

Merci de ta visite ! À bientôt sur ton site.

Grebz